De lignes de failles en lignes de force, Kintsugi, l'art de la résilience…

« Kintsugi, l’art de la résilience » : une interview intime de l’auteur

Céline Santini est l'auteur du livre "Kintsugi, l'art de la résilience" et d'une quinzaine d'ouvrages.

© Sabrina Mariez

Voici une interview très intime et spontanée à l’occasion de la sortie du livre « Kintsugi, l’art de la résilience ». Merci infiniment à Stéphanie du blog très inspirant « C’est parti mon kiki » pour ses questions pertinentes et invitant à la réflexion sur l’art et la philosophie du Kintsugi.


Interview : Céline Santini nous présente son livre « Kintsugi, l’art de la résilience »

Bonjour chers lecteurs,
 
Et s’il était possible qu’un objet cassé soit réparé en devenant plus beau que ce qu’il était à l’origine ? Et si nos blessures nous permettaient de révéler une autre facette de nous-même ? Aujourd’hui je vous invite à rencontrer Céline Santini qui nous parle de la technique japonaise du Kintsugi sous l’angle de la résilience.
Bonne lecture !

Bonjour Céline, ton  livre « Kintsugi, l’art de la résilience » vient de paraître. Qu’est-ce que le kintsugi ? Que va-t-on découvrir au fil des pages ?

Bonjour Stéphanie, merci beaucoup pour ton invitation !
Le Kintsugi est un art encore méconnu en France même s’il date du 15ème siècle ! Il signifie en Japonais « Jointure (Tsugi) en or (Kin)». C’est une solution à la fois raffinée et si évidente pour réparer un objet cassé : au lieu de le jeter ou de masquer la réparation, on l’assume, en soulignant les fêlures avec des jointures d’or pur. Paradoxalement l’objet en devient alors encore plus beau, et plus précieux qu’avant son accident ! C’est une belle métaphore de la résilience… Mon livre parcourt cette symbolique à travers les différentes étapes de la réparation d’un Kintsugi, pour inviter le lecteur à accepter ses blessures comme faisant partie de son chemin d’évolution.

Comment le kintsugi est-il entrée dans ta vie ? Connaissais-tu déjà des éléments de la culture japonaise auparavant ?

Le Kintsugi est arrivé dans ma vie comme un coup de foudre ! Je ne connaissais absolument pas cet art jusqu’à l’année de mon deuxième divorce. Je lisais un article qui s’intitulait « comment réussir son divorce », qui me semblait d’actualité… Et l’auteur, au détour d’une ligne, sans s’y attarder, mentionnait le Kintsugi. Cela m’a interpellée. Mon intuition s’est manifestée à moi par le petit signal intérieur qui m’avertit qu’il se passe quelque chose d’important… J’ai immédiatement tapé « Kintsugi » sur internet et dès que j’ai vu le premier bol « Kintsugué » j’ai eu un coup de foudre. Comme une évidence. A la fois si beau, et si signifiant… Alors je me suis jetée à corps perdu dans ce sujet, qui m’a accompagné tout au long de cette période douloureuse. Je connaissais très peu le Japon, et j’ai découvert certains éléments de cette belle culture à l’occasion de l’écriture du livre. Je dois avouer qu’elle résonne très fort en moi : ce soin, cette lenteur naturelle, cette attention portée aux détails, ce raffinement allié à la simplicité, ce goût pour la nature, le respect des autres, l’envie constante de progresser…

Avais-tu déjà l’envie d’écrire sur la résilience avant ta rencontre avec le kintsugi ? Quel a été le déclic pour écrire ce livre qui allie les deux thèmes?

Je portais ce thème en moi depuis toujours… J’ai toujours dit que j’étais une résiliente. J’écris un blog sur le développement personnel (jour-apres-jour.com) au ton résolument optimiste, je suis du genre à toujours voir le verre à moitié plein… Je me suis toujours relevée de mes épreuves, chaque fois toujours plus forte. J’avais donc en moi un livre sur l’optimisme, mais pas aussi clairement sur le sujet de la résilience. La rencontre avec l’art du Kintsugi (qui s’appelle aussi Kintsukuroi) a été le détonateur : comme si toutes les pièces de mon puzzle s’assemblaient, et que ce sujet était fait pour moi…


A la fin de chaque chapitre tu invites le lecteur à prendre un temps de travail sur lui-même et à répondre à des questions ou faire un exercice. Comment utiliser au mieux cet espace personnel qui est ainsi offert ?

Ce livre suit le fil conducteur des différentes étapes de la réparation avec la technique du Kintsugi, aussi il y a une vraie progression dans les exercices. Idéalement, si on le peut, il serait intéressant de les faire dans l’ordre, en se réservant un temps pour soi, sans sollicitations extérieures. Mais comme ce n’est malheureusement pas toujours possible, j’invite alors les lecteurs à se mettre à l’écoute de leur intuition et à prioriser les exercices qui les « appellent ». Il y en a pour tous les goûts !

Tu partages avec le lecteur des expériences marquantes que tu as vécues. Est-ce une étape importante de pouvoir partager ces moments qui ont été difficiles dans un livre ?

C’est vrai que je me « livre » dans ce livre… Et cela m’a en effet aidée à me « délivrer ». En couchant certaines expériences douloureuses noir sur blanc, elles ont été transcendées. J’ai kintsugué mon parcours avec de l’encre à la place de l’or !


Et maintenant le « Kintsugi » test à compléter selon ton inspiration !

K comme…. Kintsugi, un art sublime et raffiné, à découvrir…
I  comme…. Intuition… Toujours la suivre, même quand elle ne nous arrange pas…
N  comme…. Ne pas écouter ceux qui nous plombent notre énergie
T  comme…. Toujours aller de l’avant, le meilleur est à venir ! (avenir !)
S  comme…. Suivre sa voie, envers et contre tout
U  comme…. Un jour les pièces du puzzle s’assemblent, il faut juste être patient
G  comme…. Goûter la vie, ne pas oublier de goûter en chemin les fruits qui se présentent au lieu de fixer la destination…
I  comme…. Inspiration : s’ouvrir à l’inconnu plus souvent pour se laisser inspirer
l’
A  comme…. Art : mettre de la beauté dans sa vie, au quotidien, sous toutes ses formes.
R  comme…. Résilience : ce qui ne tue pas rend plus fort… Assumez vos blessures, elles vous indiquent le chemin
T  comme…. Temps : parfois on veut aller trop vite, il faut parfois laisser le temps au temps : le temps de décanter, le temps de souffler, le temps de réfléchir…
de la
R  comme…. Renaître après une blessure : tel un phénix qui renaît de ses cendres…
E  comme…. Etinceler : retrouver la petite étincelle qui est en chacun de nous…
S  comme…. Silence : parfois un temps de silence est nécessaire pour avancer.
I  comme…. Intérêt : si un sujet vous intéresse, n’hésitez pas à le creuser, vous ne savez quand encore jusqu’où il vous entraînera…
L comme…. Lumière : redressez-vous, assumez le Roi ou la Reine qui est en vous, resplendissez…
I comme…. Intérieur : plus souvent qu’on ne le croit, nous avons déjà les réponses en nous
E  comme…. Espoir : c’est parfois très difficile, mais il faut garder espoir, les choses évoluent souvent de façon inattendue.
N  comme…. « Non, rien de rien, non, je ne regrette rien… » Mieux vaut avoir des remords que des regrets…
C  comme…. Confort : c’est souvent en dehors de notre zone de confort et des chemins les plus empruntés que l’on cueille les plus belles fleurs…
E  comme…. Energie : laissez infuser en vous l’énergie du Kintsugi…

 

Aimerais-tu ajouter autre chose ?

Sans toujours le savoir, nous avons tous l’âme du Kintsugi en nous. A nous de la révéler et resplendir malgré (ou peut-être grâce à…) nos blessures.



Chère Céline,
Je te remercie chaleureusement pour ce partage généreux. J’ai beaucoup aimé dans ton livre la façon dont tu alternes les apports sur le Kintsugi, tes expériences personnelles, d’autres enseignements et les temps de réflexion pour soi. Je te souhaite que ton livre ouvre de nouveaux horizons à de nombreux lecteurs !

Blog C’est parti mon Kiki.


 
Le livre :

 


Si le sujet vous intéresse, retrouvez ici la chronique d’Europe 1 sur le livre « Kintsugi, l’art de la résilience ».



2 réponses à “« Kintsugi, l’art de la résilience » : une interview intime de l’auteur”

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

N'hésitez pas à partager si vous avez aimé !

Facebook
Facebook
Google+
https://esprit-kintsugi.com/kintsugi-l-art-de-la-resilience-interview">
Twitter
Pinterest
Pinterest
Instagram
%d blogueurs aiment cette page :